L’Assurance vie

Se constituer un capital pour l’avenir avec l’assurance vie.

L’assurance vie est le placement préféré des Français, à elle seule, elle représente plus de la moitié des placements à moyen et long terme des ménages, soit 1 711 milliards d’Euros. L’assurance vie est contrat que l’on souscrit auprès d’une compagnie d’assurance sur lequel le souscripteur place de l’argent. Ce dernier est investi sur des marchés financiers afin qu’il se valorise. Il existe deux types de support, les fonds en euro sécurisés mais avec un rendement très limité, et les unités de compte plus risqués mais avec un espoir de gain plus important sur le long terme. Mais quel support choisir, comment optimiser son placement en toute sérénité. Notre approche est simple, avec l’aide de votre conseiller, vous définirez précisément vos objectifs, leurs horizons et le montant d’épargne à y consacrer.

Ces besoins peuvent faire face à un coup dur, acheter une maison, constituer un capital pour les études des enfants, s’assurer un revenu complémentaire à la retraite ou encore transmettre un capital à ses proches. En fonction de votre sensibilité aux risques, une solution de support diversifiée vous sera alors proposée pour réaliser vos projets.

L’assurance vie présente de nombreux avantages, cette solution d’épargne peut être gérée avec beaucoup de souplesse. L’assuré peut par exemple choisir d’alimenter son contrat par des versements ponctuels ou par des versements programmés, souvent recommandés d’ailleurs, pour amortir les fluctuations du marché. Il est important de garder le cap vers vos objectifs et ne pas succomber à vos émotions en cas de baisse des marchés. Contrairement aux idées reçues, l’argent placé reste toujours disponible. Si un rachat est réalisé au cours des huit années suivant la signature du contrat, le souscripteur est fiscalisé sur les seuls produits dans la proportion du montant retiré. Passé ce délai, il est possible d’effectuer un rachat avec une fiscalité moindre, voire nulle. Il est donc recommandé de souscrire le plus tôt possible pour bénéficier de ces avantages fiscaux.

Enfin, en cas de décès, le capital d’une assurance vie, va au bénéficiaire de son choix, sans droit de succession à payer, sur les premiers 152500 €, et ceux pour les sommes placées avant 70 ans, et pour chacun d’entre eux.

Avec l’accompagnement de votre conseiller, vous comprenez qu’il est important de construire un placement qui vous ressemble et qui s’adapte à vos besoins de vie.

Prenez dès aujourd’hui contact avec nous. 

5/5

Laisser un commentaire